Le Son se danse sur les contre-temps, quelques passes simples, l’amour de la danse à deux, le fameux jeu éternel matérialisé dans le tour à droite et surtout la grâce :